Selon le site Internet d’Air France, un aller-retour Paris/Pointe-à-Pitre entraîne en effet un rejet de 891 kg de CO² par passager dans l’atmosphère. Ainsi, en cinq semaines avant le 1er tour, la ministre aura rejeté à elle seule un total de 4,45 tonnes de CO², soit l’une des campagnes les plus désastreuses de l’histoire en termes de bilan carbone.

La ministre-candidate a annoncé qu’elle se consacrera à la campagne chaque semaine, du mercredi au dimanche, ce qui devrait d’ailleurs l’empêcher de participer au conseil des ministres et d’y défendre la Guadeloupe et les outre-mers pendant plus d’un mois.
Harry J. DURIMEL Porte-Parole des Verts Guadeloupe