Article de Anne Louise KERDEUX
Juriste Droit International et Européen
Expert International
La crise économique et sociale qui vient de toucher les Antilles françaises et qui continue à produire ses effets, témoigne d’un malaise profond qui trouve ses racines dans les obstacles nombreux et récurrents empêchant les peuples français d’outre-mer de s’émanciper, de créer de l’activité économique et de s’enrichir contrairement aux Français de métropole résidant aux Antilles qui utilisent les dispositifs fiscaux favorisant l’investissement dans les départements d’outre-mer (DOM) et à la classe dominante en place qui conforte et accroît davantage, au moyen d’un lobby puissant et bien organisé, son influence politique, sa puissance économique et financière.

I/ A L’APPROCHE DES ELECTIONS EUROPEENNES, UN CERTAIN NOMBRE DE DEBATS DOIVENT AVOIR LIEU DONT LE STATUT DE LA GUADELOUPE AU REGARD DU DROIT EUROPEEN

II/ DANS CES CONDITIONS, ON PEUT EFFECTIVEMENT SE POSER LA QUESTION DE L’AVANTAGE QUE POURRAIT REPRESENTER LE STATUT D’UN PTOM PLUTOT QUE CELUI D’UNE RUP

Cliquez ci-dessous pour télécharger et lire le document au format PDF.