Pour faciliter votre compréhension des enjeux de cette événement, je joins à la présente un article que j’ai préparé avec l’aide de Lucie DESLAURIERS et quelques autres volontaires d’OPAP.

Salutations cordiales

SEMAINE DE RÉDUCTION DES DÉCHETS


Dans le cadre de la « Semaine Nationale de la Réduction des Déchets » du 22 au 30 Novembre 2008, Harry J. DURIMEL et les élus du groupe « OXYGENE » ont proposé au Maire de Pointe-à-Pitre un programme d’actions pour sensibiliser, responsabiliser et inciter chacun à agir concrètement pour réduire ses déchets par le biais d'une consommation responsable et de petits gestes de la vie quotidienne.

La « Semaine Nationale de la Réduction des Déchets » est un cadre idéal pour lancer la ville de Pointe-à-Pitre, ville Capitale, sur la voie d’une sensibilisation progressive mais permanente au tri sélectif.

C’est aussi une bonne occasion pour initier une série de mesures qui pourront se répéter à intervalles réguliers.

Les actions proposées visent à promouvoir des gestes simples de réduction des déchets au quotidien, à la maison, au bureau, pendant les loisirs, le réemploi et la réutilisation des objets, l’éco-conception, l’éco-consommation.

C’est l’ADEME qui est le coordonnateur de cette opération.

Monsieur le Maire de Pointe-à-Pitre a tout de suite adhéré au projet et a chargé son directeur de cabinet de concourir à sa mise en œuvre.

La condition essentielle de la réussite de cette initiative, c’est que la population soit étroitement associée à sa conception et à sa réalisation.

Ce doit être l’affaire de tous !

L’objectif est de valoriser et encourager des pratiques positives, dans un esprit d’ouverture et de coopération et non dans une logique d’opposition ou d’affrontement.

Pendant cette semaine, toute la ville sera mobilisée sur la problématique des déchets : Distribution de plaquettes, projection de films, concours d’initiatives dans les écoles, débats sur des thèmes tels : comment agir pour réduire notre production de déchets ? que peut-on faire à partir de nos déchets ? le PDEDMA et la politique des déchets en Guadeloupe.

Les services administratifs de la ville devront montrer l’exemple d’une gestion raisonnée de leurs« consommables », dans une perspective de réduction des déchets.

Le succès de l’opération dépend IMPERATIVEMENT de l’adhésion du personnel communal.

La « Semaine Nationale de la Réduction des Déchets », c’est l’occasion de commencer à élaborer une information / communication à destination des différents services.

Par ailleurs, concernant le grand public, nous avons sélectionné quatre filières à activer à cette occasion :
  • Le plastique
  • Les piles
  • Les déchets électroménagers et autres encombrants
  • Les carcasses de véhicules et autres déchets ferreux.

1 – Récupération des plastiques (bouteilles + flaconnages)

Pourquoi les plastiques :
  • parce que l’usine ECODEC recycle les plastiques EN GUADELOUPE .
  • parce qu’une bouteille de plastique jetée dans la nature peut mettre jusqu’à 200 ans (selon la nature du plastique) à se dégrader 
  • parce que les plastiques sont faciles à stocker chez soi et à transporter jusqu’au lieu de collecte annoncé (on les écrase / rebouche et hop dans un coin du balcon jusqu’au dimanche !)


2 – Récupération des piles

Les super marchés et autres vendeurs de piles sont tous équipés de bacs de collecte des piles.
Les associations de quartier, les écoles, les lieux de sports et de loisirs et tous points de rencontre des jeunes et moins jeunes doivent être équipées de boites de collecte avec un ou des responsables pour que les boîtes pleines soient régulièrement vidées comme il se doit.
Des récompenses viendront encourager ceux qui auront porté une contribution remarquée à ces opérations de collectes de batteries usagées.


3 - Récupération des encombrants électroménagers dans les quartiers :

Pourquoi les  Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques « DEEE »
  • parce qu’une filière ECOLOGIC a été mise en place en Guadeloupe mais elle est mal connue ;
  • parce qu’il y a 2 sociétés agrées pour les DEEE (SNR et AER)
  • parce que la règle du 1 contre 1 n’est pas bien connue du grand public et qu’à terme elle devrait éviter aux collectivités un ramassage de ces encombrants !!


4- Récupération des carcasses de véhicules

Cette filière existe depuis quelque temps et la collecte est assurée par un prestataire conventionné avec le Conseil Régional.

En conséquence, nous invitons tous les citoyens, les écoles, associations, entreprises, à se mobiliser et à prendre contact avec les services de la Mairie et s’adjoindre à nous pour organiser des actions concrètes sur le terrain.

Parce que les petits ruisseaux forment les grandes rivières, chaque action, même à une petite échelle, a un impact sur l’environnement, et chaque citoyen a son rôle à tenir dans la sauvegarde de notre Planète.

Nous comptons sur l’adhésion de tous pour assurer la réussite de cette manifestation qui se veut un exercice de civisme et de démocratie participative.