Pointe-à-Pitre, dimanche 9 mars 2008.

21 heures : Résultat des votes du premier tour. Dans l'ordre : Jacques Bangou, Georges Brédent, Harry Durimel, Tony Jabbour,Marlène Mélisse et Félix Proto.
Lundi 10 mars, 15 heures. Georges Brédent contacte Harry Durimel du groupe Oxygène pour une négociation, en précisant qu'il a déjà un accord avec Tony Jabbour. Harry Durimel accepte la rencontre.

18 heures : Georges Brédent propose à Harry Durimel 5 sièges de conseillers et un siège d'adjoint au maire, mais sans préciser lequel. Premier, deuxième ou troisième place ?

Fort de sa troisième place et de ses 18%, Harry Durimel exige donc la place de premier adjoint. Georges Brédent reste dans le vague.

Minuit : Chaque candidat reste campé sur leurs position, les émissaires s'embrouillent dans leurs négociations et rien n'est conclu. Finalement on décide que ce seront les candidats seulement qui devront trancher. 2 heures du matin : Georges Brédent reste ferme sur ses positions.

2 heures 40 : Reprise des discussions stériles. Un rendez-vous est fixé le lendemain à 10 heures.

Mardi 12 mars 2008

10 heures à 15 heures : Reprise des négociations. Georges Brédent ne démord pas. Un poste d'adjoint et cinq postes de conseillers municipaux. Refus catégorique d'Harry Durimel. La tension monte. L'heure tourne. Les listes doivent être déposé à la préfecture à 18 heures précises.

15 heures 30 : Georges Brédent exige que Harry Durimel se présente à titre personnel pour lui présenter la même proposition. Le leader du groupe Oxygène sait qu'il n'est pas seul dans son groupe Il sait surtout qu'il représente 1477 voix. Les négociations sont donc arrivé à terme et n'auront pas lieu avec Harry Durimel;

18 heures : Trois listes électorales seront déposés. Celle de Jacques Bangou. Celle de Georges Brédent, de Tony Jabbour et Marlène Mélisse (qui va à l'encontre de sa famille politique appelée à voter Jacques Bangou), et celle d'Harry Durimel. C'est ce qu'on appelle en terme politique, une triangulaire.

A 19 heures : les co-listiers de Tony Jabbour apprennent qu'un accord avait été conclu avec Georges Brédent, depuis le dimanche soir, juste après les résultats. Six membres de la liste de Tony Jabbour seront retenus. Démocrite et Géniès sont exclus d'office de l'alliance « an ba fay ».

19 heures 05 jusqu'à nos jours : Déçus et offensés, 70 % des co-listiers et des sympathisants de Tony Jabbour ont rejoint le groupe Oxygène et Harry Durimel.

Le peuple sera seul juge, ce dimanche 16 mars 2008 ! FIN