La volonté de changer Pointe-à-Pitre s’est évaporée devant leurs intérêts personnels.

Fidèles à nos valeurs, à nos convictions, ainsi qu’à notre projet pour la ville de Pointe-à-Pitre, nous sommes plus que jamais déterminés à défendre vos intérêts.

Pointoises, pointois, le combat continu !

La liste Oxygène sera présente au second tour. De nouveau, nous sollicitons vos suffrages.

  • Nous lançons un appel à tous les abstentionnistes.
  • Nous lançons un appel à ceux d’entre vous qui au premier tour ont voté pour les listes MELISSE et JABBOUR et qui se sentent trahis dans leurs convictions. Nous vous demandons d’aller jusqu’au bout de vos idées en nous rejoignant.
  • Nous invitons aussi les électeurs de Félix PROTO à se joindre à cet élan de libération de Pointe-à-Pitre.
Seule la liste Oxygène incarne désormais le changement auquel vous aspirez.
C’est maintenant ou jamais.

Avec vous nous pouvons gagner. Ensemble nous devons sauver notre ville.

Les modalités de l’alliance d’une nouvelle majorité auraient du s’établir en fonction des suffrages respectivement exprimés par les électeurs pointois.

BREDENT - 1757 - 21,80 %
DURIMEL - 1475 - 18,03 %
JABBOUR - 1269 - 15,70 %
MELISSE - 428 - 5,31 %
PROTO - 367 - 4,55 %
Malgré notre volonté manifeste d’une large Union souhaitée depuis tantôt par la population, Georges BREDENT tout au long de nos échanges nous a considéré non pas comme des futurs partenaires pour Pointe-à-Pitre mais comme des opposants dont il fallait limiter l’influence.

Georges BREDENT nous a révélé son mépris pour la démocratie car son seul souci est de privilégier ses intérêts personnels et non ceux des pointois.

Nous avons signifié à Georges BREDENT que nous ne pouvons transiger sur nos principes et renoncer à nos valeurs et à la volonté de changement, que vous avez partagées avec nous en portant vos suffrages sur les listes d’oppositions conduites par Marlène MELISSE, Tony JABBOUR, Félix PROTO et nous mêmes.

Pointe-à-Pitre a besoin d’oxygène, ensemble nous nous battrons pour qu’enfin elle respire.