Il occupe, de 1981 à 1991, le poste de Secrétaire général de Mairie de la Commune de Morne-à-l’eau.

Rentré dans la vie active, il côtoie la misère et est en contact direct avec les victimes d’injustice de toutes sortes et avec la passion de justice qui l’anime c’est tout naturellement qu’il se tourne vers la profession d’Avocat.

En 1991 il réussit à Paris au certificat d’Aptitude à la profession d’Avocat : le CAPA.

Il prête serment en 1991 et entame une brillante carrière d’avocat. Intellectuel curieux et passionné de l’environnement Caribéen il présente, à l’Université des Antilles Guyane, un DEA de Relations internationales et politiques comparées.

Son mémoire intitulé : « Les approches américaines et européennes de la coopération dans la Caraïbe : deux conceptions, une même finalité » obtient les félicitations du Jury.

Il œuvre pour l’ouverture de la Guadeloupe vers son environnement naturel : la Caraïbe.

Caribéen convaincu, il a visité de nombreux pays de la Caraïbe : Dominique, Sainte-Lucie, Trinidad, Jamaïque, Antigua, Anguilla, Martinique, Saint-Kitts…

Les voyages formant la jeunesse il a beaucoup voyagé, Brésil Vénézuéla, Etats-Unis et lors d’un de ses voyages d’échanges il a rencontré en 1989, Andrew Young à Atlanta ville dont celui-ci était le maire.

Attiré par l’Afrique, il a séjourné au Sénégal, au Nigeria, au Burkina Faso, au Mali et au Bénin.

Il s’exprime couramment, non seulement en Créole et en Français mais aussi, en Anglais et Espagnol, ce qui est un formidable atout de communication.

Nos voisins de la Caraïbe l’apprécient et reconnaissent sa valeur. C’est ainsi qu’il assiste et accompagne actuellement la Dominique dans son projet de développement géothermique.

Il s’est mis de tout temps au service de son pays.

Il est à l’origine du Jumelage de la commune de Morne-à-l’eau avec Kingston de la Jamaïque, et Port of Spain de Trinidad et Tobago.

Très éclectique, il crée :
En 1984 : un Magazine intitulé « SON » Art -Culture -Musique Noir ;
En 1991 : «Génération Ecologie» en Guadeloupe.
En 2003 il dénonce la contamination au chlordécone et porte plainte contre l’Etat.
Il organise divers évènements : séminaires, concerts, débats en matière d’environnement car il est conscient de l’importance de la coopération régionale pour nos régions.

Homme politique né, il n’a pas choisi la facilité, mais ses résultats aux différentes élections, municipales, législatives et européennes sont en progression constante.

Mais force est de constater que toutes les dérives qu’il dénonçait, toutes les solutions qu’il préconisait, avec conviction,depuis des années, sans être écouté ni compris, sont repris maintenant comme des idées fortes et « nouvelles » mais hélas ne servent plus que de faire valoir à certains. Les alertes, qu’il lançait, n’ont pas été entendues et nous voyons maintenant l’ampleur des dégâts sur notre santé, notre économie et notre avenir.

Il se met comme toujours, à votre disposition pour créer une dynamique politique nouvelle vous associant tous.

Ses coordonnées :

Son blog : http://www.harrydurimel.fr/ pour vous informer et dialoguer
E.mail : harry.durimel@wanadoo.fr
Téléphone portable 06 90 56 44 56
Cabinet principal : 10 rue de Nozières – 97 110 Pointe-à-Pitre
Tél. : 0590 83 55 41 Fax : 0590 83 53 48
Cabinet secondaire : Les Portes de St Martin - 97 150 Saint-Martin
Tél. : 0590 29 32 59 Fax : 0590 52 45 59