OXYGENE - Blog d'Harry Durimel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 28 août 2011

DECLARATION DE CARAÏBE ECOLOGIE-LES VERTS A PROPOS DES SENATORIALES

Logo senat2011Dans toute société démocratique marquée, comme la nôtre, par une crise multiforme, à savoir financière, économique, sociale et écologique, tout homme politique responsable ne peut rester indifférent à l’accroissement des inégalités, au désarroi des classes populaires, des pêcheurs, des agriculteurs, du BTP, aux pollutions de l’air, de l’eau et de la terre.

Plus que des incantations, c’est à une profonde prise de conscience et un changement de mentalités qu’appelle une telle situation.

Les menaces qui planent sur ce qu’il est convenu d’appeler, les « niches » fiscales et sociales, les coupes sombres déjà opérées sur le financement des énergies renouvelables, la privatisation programmée des services publics, la réforme des institutions, forcent la réflexion. Une réflexion approfondie, non pas sur l’identité du futur - Président de l’assemblée territoriale de Guadeloupe, mais sur notre capacité à impulser un développement basé sur nos ressources (endogènes dit-on) et notre marge de manœuvre par rapport aux normes européennes et à l’ultralibéralisme qui prônent le libre échange et la perte de recettes fiscales et douanières.

Lire la suite...

lundi 18 avril 2011

Collectif pour une Gestion rationnelle des Dechets en Guadeloupe !

Jeudi 14 Avril, au Raizet a pris naissance un COLLECTIF POUR UNE GESTION RATIONNELLE DES DECHETS



La première initiative du collectif a consisté à adresser une lettre ouverte aux Maires et conseillers municipaux pour attirer leur attentions sur le gouffre financier que vont générer la construction et l'exploitation de cette fameuse "Plateforme environnementale multifilière de traitement des déchets ménagers et assimilés" qui va être construite à la Gabarre.

D'autres actions suivront et le Collectif ne désespère pas de ramener à la raison les élus qui semblent se laisser impressionner par les paroles du Président de la République et la cadence imposée par le Préfet, sous prétexte de l'urgence. Nous avons perdu 30 ans en matière de déchets, nous pouvons donc prendre quelques semaines pour faire résilier ce contrat de Délégation de Service Public (DSP) et lancer un nouvel appel d'offres, certes selon la procédure d'urgence, pour choisir une solution moins coûteuse, moins polluante et socialement viable, c'est-à-dire, génératrice d'emplois.

Le collectif…

Actions en cours dès jeudi 21 avril à 7h, devant l'entrée de la Gabarre avec les membres des verts et des associations de défense de l'environnement.

PROTESTATIONS SUITE A CENSURE SUR CANAL 10

Harry Jawad DURIMEL
Conseiller Municipal
10, Rue de Nozières
97 110 POINTE-à-PITRE

Monsieur le Maire de Pointe-à-Pitre
Hôtel de Ville
97110 POINTE-A-PITRE

Monsieur le Maire,

Il m’a été donné de constater que les débats du conseil Municipal de Pointe-à-Pitre étaient filmés puis rediffusés sur la chaîne « CANAL 10 ».

C’est un bon outil de démocratie participative, dans la mesure où il permet aux citoyens de suivre comment s’élaborent les politiques publiques, de connaître les coûts, les avantages et inconvénients de tel ou tel projet, et d’apprécier le travail de leurs élus.

Malheureusement, des téléspectateurs ont attiré mon attention sur un procédé qui s’apparente à de la censure, dans la mesure où, à deux occasions, le reportage télévisé avait été coupé dès lors que j’intervenais, ou il passait carrément sous silence, mes observations ainsi que celles d’autres membres de la minorité au Conseil Municipal.

Renseignements pris auprès de « CANAL 10 », il appert que la Ville de Pointe-à-Pitre paye pour une certaine durée d’enregistrement et de diffusion de ses conseils municipaux et que c’est en accord avec la municipalité que les coupes sombres seraient opérées.

Si l’on peut comprendre le souci d’économie qui pourrait justifier cette option de diffusion partielle de nos débats, il est par contre inconcevable que la minorité du Conseil Municipal fasse les frais d’une telle mesure.

Pour ma part, respectueux des règles démocratiques, je n’entends pas me laisser réduire au silence par un quelconque stratagème, ni accepter que les fonds publics financent la propagande du PPDG et de ses alliés, tout au long de la mandature.

Parallèlement à la présente, j’interroge le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) sur la légalité de ce système d’enregistrement et de rediffusion sélectifs des débats du Conseil Municipal.

Connaissant votre opposition à toute discrimination, je ne doute pas que je trouverai dans votre réponse, des explications rassurantes.

Dans l’attente, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de mes sentiments distingués.

Pointe-à-Pitre le 17 avril 2011

Harry Jawad DURIMEL

dimanche 3 avril 2011

MON DISCOURS LORS DE LA PLENIERE DU CONSEIL REGIONAL DU 22 MARS 2011 AVANT DE VOTER CONTRE LA GARANTIE D’EMPRUNT POUR LE FINANCEMENT DE LA PLATEFORME MULTIFILIERE CONFIE A URBASSER (VALORGABARRE) PAR DELEGATION DE SERVICE PUBLIC

Monsieur le Président, mes chers collègue,

J’ai écouté avec une grande attention votre discours d’ouverture, et je me réjouis que vous ayez décidé de vous impliquer et d’impliquer la Région dans la réalisation d’investissements structurant dans le domaine de la gestion des déchets en GUADELOUPE.

J’ai été particulièrement heureux de vous voir aux côtés du Président GILLOT et du Préfet au Comité syndical du SICTOM du 11 mars 2011. Vous avez entendu mon discours, (que j’ai pris soin de distribuer aux collègues de la Région présents aujourd’hui) Monsieur le Président, et vous avez certainement été dérangé par la bruyante confrontation survenue entre le Président Michel RINÇON et moi.

Quels étaient les motifs de cet incident ?

Le 7 Mars 2011, Monsieur Michel RINÇON a convoqué le bureau du SICTOM, dont je fais partie, et nous déclarait, une main sur le front : « Ce que je vais dire va faire rire Harry DURIMEL . Mais je le dis en mon âme et conscience. Je n’ai pratiquement pas dormi ce week-end… Je suis contre ce projet, je n’en veux plus, je ne me vois pas mettre une telle usine en pleine agglomération, à 50m de Grand-Camp… »

Suite à ces propos, une discussion fort consensuelle s’est instaurée entre nous et le Président RINÇ0N, lequel nous demandait de garder le secret sur la teneur de notre réunion et de sa nouvelle position, au demeurant partagée par l’ensemble des membres présents.

Lire la suite...

dimanche 13 mars 2011

Déchets en Guadeloupe ; Le scandale continue !

Décharge de la GabarreDéclaration au Comité Syndical du SICTOM le 11 Mars 2011.

Ce vendredi 11/03, sur incitation du Préfet FABRE, le Comité syndical du SICTOM s’est réuni en séance extraordinaire, en présence des Présidents de Conseil Général et Régional, Jacques GILOT et Victorin LUREL, pour donner un coup d’accélérateur dans la réalisation de l’incinérateur baptisé Plateforme Environnementale Multicritères de Traitement des Déchets Ménagers et Assimilés (PEMTDMA).

Retenu au Tribunal par la comparution de l’auteur du coup de feu mortel du mardi gras (tiré en légitime défense caractérisée) à Dubouchage, je suis arrivé à la réunion une demi heure après son début (15h35 au lieu de 15h annoncée). Alors que l’on s’orientait vers un vote aveugle de toutes les doléances du Préfet, j’ai demandé la parole et j’ai fait la déclaration dont le texte est à la suite du présent article. Bien entendu, cela a vexé Préfet et Rinçon. Mais je ne me suis pas laissé démonter et j’ai surenchéri, allant même jusqu’au clash avec Monsieur Rinçon. Bien entendu, tous les conseillers ont joué aux hypocrites et au cours de la 2e réunion qui s’est tenue sur le trottoir, ils étaient pratiquement unanimes à me donner raison, mais tous revendiquant l’extrême urgence de la situation et le risque de perdre les subventions européennes à hauteur de 53 M€, si la construction de la PEMTDMA n’était pas entreprise avant la fin de l’année en cours.

Une fois de plus, au nom de l’Urgence, on va bâcler et ce sont les collectivités locales (c’est à dire les contribuables guadeloupéens qui vont casquer).

Une fois de plus, on ne nous dit pas toute la vérité et lorsqu’il sera trop tard on nous racontera encore n’importe quel bobard.

C’était pareil avec le chlordécone ; On avait fait croire, à l’époque, qu’il n’y avait aucun autre alternative. Aujourd’hui, dans le bilan du Plan chlordécone 2009, IL EST OFFICIELLEMENT RECONNU que c’était pour écouler les stocks que deux dérogations avaient été accordées aux importateurs de ce poison.

Après avoir laissé polluer nos sols, je n’entends pas me rendre complice de l’empoisonnement de notre air et de la dilapidation de fonds publics. C’est pour cela que je me suis mis en colère contre Monsieur Rinçon et que je me suis abstenu lors du vote sur la garantie que les collectivités vont accorder à société privée, VALORGABAR, une multinationale défaillante dans l’exécution de ses obligations contractuelles.

L’histoire me donnera raison.

télécharger la suite ici

dimanche 6 février 2011

Les Verts et le LKP

Objet : Droit de réponse, suite à l'article rédigé par Gladys Démocrite, paru dans le dernier numéro du Mika déchainé, et publié par plusieurs médias locaux sur internet.

Pointe- à- Pitre le 5 Février 2011

Madame,

Le dernier numéro de votre journal s’interroge quant à l’adhésion des composantes du LKP, tels les Verts Guadeloupe, quant au discours indépendantiste véhiculé par son porte-parole, discours qui serait incompatible avec la participation d’Harry DURIMEL à la majorité régionale conduite par Victorin LUREL.

Cette interpellation appelle plusieurs observations de ma part :

- A aucun moment, l’opposition à Victorin LUREL n’a été inscrite, ni dans les fondations, ni dans la plateforme de revendications du LKP.

- Pas plus la revendications de l’indépendance n’a été une condition, ni le moteur de ce vaste rassemblement, hétéroclite dans sa composition, mais homogène et déterminée dans l’action, qu’a été le LKP. - Force est d’admettre que depuis quelque temps, on observe une certaine dérive, résultant de la puissance logistique des organisations indépendantistes dans ce rassemblement. Mais cela ne signifie point que toutes les organisations composant le LKP adhèrent à leur idéologie. - Pour nous les Verts Guadeloupe, en tant qu’écologistes, nous ne pouvons être nationalistes, quand on sait le mal que le nationalisme a engendré dans le monde (guerres, barbaries, discriminations, exclusions,…).

Lire la suite...

vendredi 4 février 2011

Plénière du Conseil Régional Guadeloupe du 1er Février 2011

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Dans le cadre du présent débat sur les orientations budgétaires, l’écologiste que je suis, souhaiterais attirer votre attention sur deux préoccupations majeures qui devraient trouver une traduction dans notre prochain budget.

ÉNERGIE

CentraleDuMoule Mr. le Président, les augmentations répétées du prix de l’essence et des autres dérivés du pétrole suscitent, de la part de la majorité régionale, la plus grande réprobation. Vous avez constamment et très vivement exprimé de vives protestations quant à la complexité, l’opacité et l’iniquité des modes de calcul des prix des produits pétroliers.

Les acteurs sociaux et mon parti politique, les Verts Guadeloupe, ont combattu les pratiques abusives de ceux qui y participent et en profitent.

Nous avons vigoureusement dénoncé la pwofitasyon dont procèdent ces pratiques.

Mais comme je le répète, la contestation n’épuise pas la contribution que nous entendons porter au développement de notre pays Guadeloupe et aux mieux être de nos concitoyens.

Lire la suite...

mardi 7 décembre 2010

Lettre ouverte au Maire de Pointe à Pitre

Objet : Environnement et cadre de vie de la cité

Au terme des élections municipales de 2008, vous m’avez désigné comme responsable de la Commission « Environnement » de la ville de Pointe-à-Pitre.

Dès lors, je m’étais inscrit dans une démarche de « minorité constructive », au sein du conseil municipal, évitant le piège de l’enfermement dans une logique « d’opposition systématique » qui ne rapporterait rien au mieux être de nos concitoyens.

Rassuré par votre incontestable faculté de dialogue, votre ouverture et une personnalité fort sympathique, j’ai même cru un moment pouvoir agir de concert avec votre groupe majoritaire, malgré les clivages idéologiques qui nous séparent.

Mais aujourd’hui, la coupe est pleine et je ne peux laisser associer mon nom à l’image délabrée qu’offre l’environnement de Pointe-à-Pitre.

Ce qui a fait déborder le vase c’est que, le lundi 29/11, ayant été invité par les habitants de la cité Louisy Mathieu, j’ai pu constater les conditions insalubres et exécrables dans lesquelles vivent au quotidien vos administrés. Le spectacle de désolation que présente cette cité est indigne d’une « ville française » et évoque plus les favelas brésiliennes qu’une ville d’art et d’histoire !

Lire la suite...

lundi 1 novembre 2010

Le défi de la Route du Rhum 2010

Harry DURIMEL, membre de la délégation du Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe à SAINT-MALO

Je suis à Saint-Malo depuis mercredi 27/10, en tant que membre du Comité du Tourisme de la Guadeloupe, afin de participer à l'encadrement et à l'évaluation de la " Route du Rhum 2010", événement de dimension internationale, suivi ici par des millions de visiteurs et téléspectateurs, une salle de presse comble, pas moins de 85 médias du monde entier, des skippers internationaux, des sponsors majeurs, le MEGA événement quoi !

Je ne vous cache pas que pendant longtemps, enfermé dans les stigmates de notre douloureuse histoire et traumatisé par des croyances populaires relatives à des grains de beauté sur les plats de mes mains qui augureraient de mort par noyade, j'étais plutôt réfractaires à tout ce qui consiste à braver les océans, voire tout simplement nager où je n'avais pas pied et je me plaisais à répondre à mes amis qui se moquaient de ma peur de la mer :" à chacun son élément car je n'ai jamais rencontré un poisson à la rue Frébault".

Lire la suite...

dimanche 12 septembre 2010

MOTION EN FAVEUR DE L'ÉMERGENCE DE CARAÏBES ÉCOLOGIE- LES VERTS

Courant 1997, nous avons été approchés par le Parti national les Verts, afin de le représenter aux élections législatives. Au lendemain de ce scrutin, une délégation composée de quelques écologistes s’est rendue à Paris pour négocier les modalités d’adhésion aux Verts. Au terme de cette rencontre qui s’est déroulée dans la plus grande convivialité, il était décidé que nous adhérions aux valeurs fondamentales défendues par ce parti, mais il était expressément convenu, dans notre texte d’orientation, que nous nous réservions le droit d’opposer « l’exception culturelle » à toute position nationale qui heurterait trop brutalement notre identité.

Depuis, nous avons été de tous les combats et nous avons participé à toutes les joutes électorales, selon la ligne définie par notre parti.

Des dissensions se sont fait jour, très récemment, quand, dans une démarche de compétition avec le parti socialiste, notre allié habituel au plan national, « le national » des Verts exigeait, sans nous entendre, que nous participions aux élections régionales uniquement pour faire du chiffre, sans espoir d’être élus. Bien entendu, nous ne nous sommes pas laissés convaincre par cette stratégie dépourvue de toute légitimité, car n’ayant jamais été débattue avec nous.

Lire la suite...

mardi 7 septembre 2010

LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE POUR UNE DÉMOCRATIE RENOUVELLEE

Hier après midi, j'ai pris la parole à la Région pour exprimer mon sentiment sur la politique régionale. J'ai distribué aux élus un texte intitulé "LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE POUR UNE DÉMOCRATIE RENOUVELLEE"

Dans mon discours, j'ai surtout voulu mobiliser les élus en leur exposant la situation alarmante de la jeunesse et les raisons de la défiance de celle-ci à l'égard des politiciens et de tout ce qui symbolise la puissance publique, malgré tant de millions mobilisés par la Région, tant de travail accompli par les agents des collectivités locales. J'ai suggéré que chaque élu se rapproche des jeunes gens désœuvrés de son entourage pour connaître leurs attentes et leur projet ou pour les inciter à s'organiser et les aider à créer leur activité, faute de pouvoir leur offrir directement des emplois. Le combat contre la violence ne peut se résumer à plus de gendarmes et policiers, mais à un engagement citoyens que les élus ont le devoir de susciter et organiser, selon le concept de la Démocratie participative.

Lire la suite...

lundi 5 juillet 2010

CHLORDECONE : CE QUE NOUS INSPIRENT LES REVELATIONS DE L’ETUDE « KARU PROSTATE »

Cela fait longtemps qu’on attendait les résultats de cette étude et ses conclusions. Au vu de ceux-ci, j’espère que les victimes du cancer de la prostate vont s’organiser et se constituer partie civile pour que justice leur soit rendue.

Les révélations de cette étude baptisée « Karu Prostate » appellent deux types de commentaires de notre part :

A. Les enseignements qui tapent à l’œil.

J’ai entendu la présentation faite sur les médias locaux par le Professeur BLANCHET, dont je salue au passage le cartésianisme et le dévouement aux principes issus du serment d’Hippocrate. Car si les pouvoirs publics ont su s’abriter derrière l’attente des résultats de cette étude, ils n’en ont pas été à l’origine, car c’est le Professeur BLANCHET lui-même, urologue de renommée internationale exerçant en Guadeloupe, qui a initié ses recherches, par pure curiosité scientifique, face à l’acuité de la problématique prostate dans nos régions.

Je ne peux toutefois m’empêcher de penser que la publication des résultats de son étude a été différée, puis édulcorée afin d’éviter toute panique, tout alarmisme. Quoique l’on puisse dire, il est aujourd’hui évident que :

Lire la suite...

lundi 31 mai 2010

Energies renouvelables - Harry Durimel conduit une délégation régionale à Paris

Du 19 au 22 Mai dernier, Harry DURIMEL a conduit une délégation régionale à Paris. Cette délégation, composée de deux fonctionnaires territoriaux et un représentant de la Mission d'Assistance à Maître d'Ouvrage (AMO), avait rendez vous avec plusieurs cabinets ministériels (1er Ministre, Ecologie et Outre mer), dans le cadre de l'Habilitation à légiférer qui a été octroyée à la Région Guadeloupe en matière de Promotion des Energies renouvelables, Maitrise de la consommation d'énergie et Elaboration d'une Réglementation thermique spécifique à notre Région.

Il s'agissait pour nous de présenter l'esprit général, le fil conducteur de la politique énergétique de la Guadeloupe et l'esquisse de la première "LOI" que va bientôt voter la Région Guadeloupe en la matière, dans les jours à venir.

Lire la suite...

samedi 20 mars 2010

14 mars 2010 : Les Verts Guadeloupe à la région

Le 14 Mars 2010, c’est un Grand jour pour les Verts/Guadeloupe : Après deux tentatives manquées en 1998 et en 2004, nous rentrons à la Région.

A tous ceux qui ont cru en nous, nous disons chaleureusement : MERCI !

Notre stratégie d’alliance avec le PS et le PPDG, tant décriée hier, sert aujourd’hui d’exemple à certains Hommes politiques de gauche, au niveau national, qui déclarent « qu’à l’exemple de la Guadeloupe les Verts doivent s’allier au deuxième tour avec les autres listes de gauche afin de battre les listes réactionnaires de toutes les droites confondues ».

La campagne qui s’est achevée par notre victoire nous a conforté dans la conviction que nous avions d’avoir fait le bon choix et d’être à notre juste place. Cela fait longtemps que les Verts/Guadeloupe aspirent à rentrer à la Région, pour mettre l’Ecologie au cœur des politiques régionales. Aujourd’hui nous sommes au pied du mur.

Lire la suite...

lundi 8 mars 2010

Faire de la Guadeloupe la première éco-région de la Caraïbe

Elections Régionales 14 et 21 Mars 2010

L’élection prochaine du Conseil Régional marquera un tournant dans l’histoire de l’Écologie politique. Les VERTS-GUADELOUPE entendent prendre toute leur place dans le débat démocratique afin de faire peser l’Écologie au maximum dans les politiques publiques relevant de la compétence de cette collectivité majeure.

Lire la suite...

vendredi 26 février 2010

L'or bleu ou comment économiser l'eau

En cette période sèche, voici un rappel de quelques mesures simples pour économiser l'eau.

Merci à mon ami Gustave Parking, pour ce texte.

Lire la suite...

mercredi 10 février 2010

Marie-Luce PENCHARD aux régionales - une campagne désastreuse pour l'environnement

Bienvenue Madame la Ministre !

Harry Durimel, « Porte parole des Verts», souhaite la bienvenue dans la campagne régionale à la ministre de l’Outre-mer Madame Marie-Luce PENCHARD, qui arrive en Guadeloupe ce mardi après-midi.
Je déplore cependant l’empreinte écologique extrêmement négative que représenteront les déplacements ministériels hebdomadaires en avion entre Paris et Pointe-à-Pitre.

Lire la suite...

mercredi 3 février 2010

Elections régionales mars 2010

Je suis l’invité de Yvelise BOISSET sur CANAL 10, jeudi 4 février 2010 à 12H30.

Lire la suite...

dimanche 31 janvier 2010

INVITATION SAMEDI 6 FEVRIER 2010

Guadeloupe Ecologie et Solidarité

Je vous invite à un grand Rassemblement "Guadeloupe Écologie et Solidarité" le Samedi 6 Février 2010.

10-11h - Dubisquet-Morne à l'eau

Inauguration de la 1ère centrale solaire connectée au réseau.
HD-1999-2010 : 10 ans d’autonomie énergétique. Produire soi-même son énergie, c’est possible !

Cette partie se déroulera à mon domicile.

Lire la suite...

dimanche 24 janvier 2010

LE SENS DE NOTRE ENGAGEMENT DANS LES ELECTIONS REGIONALES

Voilà bientôt 13 ans que je me suis engagé en politique, lorsque le parti national « LES VERTS », par l’intermédiaire de ma cousine JF, me sollicitait pour le représenter aux élections législatives de 1997. Ce fut la victoire de la Gauche et l’émergence du gouvernement JOSPIN, dont Dominique VOYNET (LES VERTS) a été la Ministre de l’environnement.
C’est l’époque de la Gauche plurielle, dont le bilan pour LES VERTS, pour imparfait et parsemé d’embûches qu’il fût, n’en a pas moins marqué une avancée notoire de notre parti sur la scène nationale.
Pour nous LES VERTS-GUADELOUPE, la période de la Gauche plurielle a été vécue autrement, non pas dans les institutions, mais dans le débat public, aux côtés du Parti Socialiste (PS), de Guadeloupe Unie Socialisme et Réalités (GUSR) et du PPDG, l’ensemble ayant été baptisé, à l’époque, « le socle de la Gauche ».
L’histoire retiendra les traces de nos nombreuses contributions aux réflexions menées collectivement par nos partis.

Lire la suite...

- page 3 de 7 -

© 2006 Hector Lim | Design Hito & Création de site en Guadeloupe | Blog propulsé par DotClear
Création sous contrat Creative Commons. En savoir plus sur LégiCité le moteur de recherche juridique